sport de marche

Quelles sont les meilleures chaussures de running en 2024 ?

Des baskets confortables pour le quotidien aux chaussures de course, en passant par les options économiques. Dans ce comparatif, nous vous présentons les meilleures chaussures de running pour cette année !

La course à pied est l’une des formes de fitness les plus accessibles. Car, elle ne nécessite qu’une paire de chaussures de qualité pour démarrer. Mais la grande popularité de ce sport a donné lieu à un éventail vertigineux de marques de chaussures, de styles et de caractéristiques disponibles. Nous présentons ci-dessous notre sélection de modèles préférés. Des modèles amortis pour les longues distances aux chaussures de sport durables pour le quotidien. En passant par les chaussures ultralégères pour les courses sérieuses. Pour les excursions hors des sentiers battus, consultez notre article sur les meilleures chaussures de trail running.

Avis et comparatif pour trouve la chaussure de course à pieds parfaite :

Si vous êtes pressés et que vous n’avez pas le temps de lire en entier notre guide d’achat sur les meilleures chaussures running. Voici un résumé qui vous sera utile :

1/ Meilleure chaussure de course à pied : Hoka One One Clifton 7

Depuis son lancement il y a dix ans, Hoka One One a connu une ascension fulgurante. Passant du statut de  » chaussure de clown  » à celui de chaussure grand public. Avec la Clifton, ils ont créé l’une des chaussures les plus complètes et les plus polyvalentes du marché.

Le confort est de premier ordre grâce à la semelle intermédiaire épaisse signée Hoka. Le drop de 5 millimètres et la forme fuselée de la Clifton encouragent une démarche naturelle. Le talon bien conçu (la « 7 » est dotée d’un col évasé pour alléger la pression sur le tendon d’Achille) et la boîte à orteils modérément spacieuse gardent vos pieds bien en place. Dans l’ensemble, il est difficile de trouver une chaussure plus polyvalente. Que ce soit pour les journées de récupération ou pour les marathons.

La croissance récente des chaussures à amorti maximal signifie que la hauteur de la Hoka n’est plus aussi importante que par le passé. Mais le design unique a toujours sa part de détracteurs. Cela dit, du point de vue des performances, l’épaisseur supplémentaire n’a pas entraîné de problèmes de stabilité sur la route. Même si nous ne les emmènerions pas sur quelque chose de plus sérieux qu’un chemin de gravier.

Notre seul reproche est que l’épaisseur de la construction enlève une partie de la réactivité. Ce n’est donc pas un choix idéal pour ceux qui courent des courses courtes (moins de 10 km) avec l’objectif d’atteindre un record personnel. Mais pour pratiquement toutes les autres applications, la Clifton 7 est une gagnante. Si vous recherchez encore plus d’amorti, regardez la Bondi 7 ci-dessous et la Rincon 2 de Hoka, plus rapide. C’est une excellente option pour le jour de la course.

2/ Meilleure chaussure de course à pied pour le jour de la course : Saucony Endorphin Speed

Dans cet article, nous divisons nos choix en deux catégories principales. L’entraînement quotidien et la vitesse. Les modèles comme la Clifton ci-dessus et la Brooks Ghost ci-dessous sont parfaits pour les joggeurs occasionnels. Ou encore, les longues courses d’entraînement et la durabilité au quotidien. Mais pour les entraînements tempo et les courses. Vous aurez besoin de chaussures plus légères et plus rapides.

Entrez dans la nouvelle Endorphin Speed, la chaussure d’entraînement puissante de Saucony. En effet, elle est rapidement devenue l’une des meilleures chaussures de running de l’année. Avec une semelle intermédiaire en nylon, vous obtenez le niveau de retour d’énergie nécessaire pour les PR et les podiums. Mais une tige de soutien et un amorti souple gardent votre pied heureux. Que ça soit pendant les séances d’entraînement de vitesse ou les kilométrages quotidien. Le tout donne une chaussure polyvalente qui fait mouche pour les coureurs qui cherchent à pousser leur rythme.

Le haut de gamme Endorphin de Saucony facilite le choix des chaussures de course à pied. Avec un modèle de récupération/entraînement quotidien (la Shift). Mais aussi, la Pro prête pour la course, et la Speed polyvalente qui se situe entre les deux. Vous pouvez passer à la Pro, encore plus rapide et recouverte de carbone, pour 40 € de plus.

Mais pour nous (et la plupart des coureurs amateurs), la différence de poids et de transfert de puissance est négligeable. En outre, la Speed offre un meilleur compromis avec une sensation plus souple (le carbone peut sembler très rigide). En plus, vous avez une plus grande durabilité de la tige, plus de soutien et d’amorti. Bien qu’aucune des deux chaussures ne soit particulièrement stable. Et à seulement 160 €, la Speed est une excellente occasion d’essayer une chaussure plaquée sans sauter dans la gamme des 200 euros.

3/ Meilleure chaussure de course à pied à petit prix Nike Revolution 5

Le coût des chaussures continue d’augmenter chaque année. Mais les coureurs occasionnels et ceux qui débutent peuvent économiser beaucoup avec un modèle d’entrée de gamme. La Revolution 5 de Nike remplit toutes les conditions dans cette catégorie. De plus, elle est disponible dans une grande variété de couleurs, tailles et largeurs pour moins de 50 euros.

Comme prévu, vous ne bénéficiez pas de caractéristiques avancées. Telles qu’une semelle intermédiaire de qualité supérieure, ou une tige en tricot. De plus, la chaussure n’est pas particulièrement légère. Cependant sur des courses de 5 km et moins, nous avons trouvé que la Revolution avait une sensation assez neutre. Sa semelle intermédiaire ferme fait un bon travail pour vous isoler du sol. De plus, le style épuré de Nike et le soutien de la chaussure en font une option appropriée pour la salle de sport ou la ville.

Le prix de la Revolution et le cachet de la marque sont certainement ses principaux arguments de vente. Mais ses performances et son confort sont bien inférieurs à ceux des autres modèles de cette liste. Porter la Nike dos à dos avec une option de qualité comme la Clifton ci-dessus révèle une liste de différences.

Tout d’abord, la semelle intermédiaire ferme de la Revolution donne une impression de manque de vie. En fait, elle manque à la fois d’amorti et de réactivité. Ensuite, la languette simpliste a tendance à s’entortiller. Sa coupe étroite ainsi que la tige basique peuvent entraîner une irritation du pied sur de longues distances.

En définitive, si vous prévoyez de faire plus qu’une course occasionnelle sur une courte distance. Nous vous conseillons de dépenser plus, mais vous ne trouverez pas de meilleur rapport qualité/prix dans ce comparatif de la meilleure chaussure de running.

4/ Meilleure chaussure de course à pied route-trail : Hoka One One Challenger ATR 6

Lorsque votre course quotidienne combine route et sentier. Il est bon d’avoir une chaussure qui soit à la hauteur de la tâche. La plupart des coureurs trouveront que la construction rigide et les crampons agressifs d’une chaussure de trail sont excessifs (et inconfortables) sur la chaussée. Mais que leurs chaussures de route n’ont pas l’adhérence nécessaire sur la terre et les rochers.

La Challenger ATR 6 polyvalente de Hoka One One offre un bon compromis. Avec une semelle extérieure partielle en caoutchouc soufflé qui maintient un poids faible. Tout en ajoutant du rebond à votre foulée sur route. En plus de crampons prêts pour le trail (4 mm) et d’un amorti généreux (ajout de 2 mm dans la dernière mise à jour) pour la protection sous le pied contre les racines et les rochers. Par rapport aux versions précédentes, la nouvelle 6 est dotée d’une nouvelle tige fabriquée avec du plastique recyclé post-consommation. Ainsi, que d’un ajustement nettement amélioré (des tailles larges sont également disponibles).

Comme on peut s’y attendre avec une chaussure hybride. Il y a des compromis aux deux extrémités du spectre des performances. Sur le bitume, les parties adhérentes de la semelle peuvent sembler un peu collantes et lentes par rapport à une chaussure de running. Sur terrain dur ou meuble, la Challenger peut donner l’impression de ne pas être à la hauteur en raison de ses crampons très rapprochés et de son design modérément agressif. De plus, nous avons constaté que la semelle extérieure en caoutchouc soufflé s’use rapidement avec l’utilisation sur sentier. Ce qui entraîne une diminution de l’adhérence sur les terrains escarpés.

Les coureurs sérieux de l’une ou l’autre catégorie voudront probablement s’en tenir à un modèle dédié. Toutefois, la Challenger ATR 6 reste une solution tout-en-un viable.

5/ Meilleure chaussure de stabilité pour les surpronateurs : Brooks Adrenaline GTS 21

Pour les surpronateurs ou ceux qui ont besoin d’une structure supplémentaire dans leurs chaussures. La série Adrenaline GTS de Brooks est une gagnante constante.

L’Adrenaline 21, fraîchement mise à jour, ajoute une stabilité supplémentaire grâce à l’utilisation de « GuideRails ». Ce qui parallélisent le pied de chaque côté, empêchant les chevilles de tourner excessivement pendant la course. Brooks affirme également qu’ils aident à réduire le risque de blessures au genou, bien que cela soit difficile à vérifier. Associé à l’amorti DNA Loft qui s’étend jusqu’aux orteils sur la dernière « 21 ». Le système est efficace sans être trop envahissant. Le reste du design est d’une qualité typique de Brooks. Tout, de la tige en maille aérée au col et à la languette, a un aspect et une sensation de qualité supérieure.

Quels sont les compromis à faire avec une chaussure de stabilité comme la Brooks Adrenaline GTS ?

Pour commencer, il est important de déterminer si vous avez réellement besoin de cette structure supplémentaire. Gardez à l’esprit qu’un mauvais choix de chaussure de stabilité peut conduire à une conduite non naturelle et à beaucoup d’inconfort. De plus, l’Adrenaline n’est pas la chaussure la plus dynamique lorsque l’on se déplace rapidement. De plus, nous avons trouvé qu’elle manquait un peu de l’énergie et du rebond.

Toutefois, l’Adrenaline est une très bonne option pour le public auquel elle est destinée. Sa conception axée sur le confort devrait plaire aux coureurs qui parcourent à peu près n’importe quelle distance. Pour d’autres chaussures de qualité pour les surpronateurs, consultez les Asics Gel Kayano et Hoka One One Arahi.

6/ Un amorti maximal pour les courses de récupération : Hoka One One Bondi 7

Lorsque vous imaginez une chaussure Hoka One One, il y a de fortes chances que la Bondi 7 maximaliste vous vienne à l’esprit. C’est la chaussure la plus amortie de Hoka. En effet, la Bondi 7 offre un amorti impressionnant de 33 millimètres au talon et de 29 millimètres à l’avant-pied. Ce qui vous procure une absorption des chocs de premier ordre à chaque pas.

Comme beaucoup de coureurs, nous admettons que nous étions initialement sceptiques quant à l’apparence de la Bondi et peu impressionnés par les quantités copieuses d’amorti. Jusqu’à ce que nous cédions finalement et essayions la chaussure. Après une courte période d’acclimatation, la Bondi s’est avérée être incroyablement confortable à notre rythme lent et régulier. Elle est idéale pour les courses de récupération et pour garder les blessures à distance. Elle s’est même avérée étonnamment agile à la vitesse. En fait, nous l’avons tellement aimée que nous nous sommes retrouvés à préférer la Bondi à nos flats plus agressifs à plusieurs reprises.

La Bondi a connu plusieurs itérations, et la « 7 » supprime 4 millimètres de coussin dans la semelle. Elle ajoute également un collier en mousse à mémoire de forme pour un confort encore plus grand. En d’autres termes, s’il y a une chaussure qui donne l’impression de marcher sur un nuage, c’est bien celle-là.

Mais si la Bondi 7 est étonnamment bien équilibrée, il est important de reconnaître qu’une chaussure à amorti maximal a ses limites. La hauteur d’empilement plus élevée et la sensation au sol limitée signifient que vous serez probablement moins stable à la vitesse. En particulier lorsque vous tournez ou pivotez. De plus, avec ses 700 grammes la paire, c’est l’une des chaussures les plus lourdes. Alors ne vous attendez pas à ce qu’elle établisse des records de course. Enfin, l’empeigne est à la traîne en termes de respirabilité.

Mais pour une chaussure qui absorbe la plupart des impacts de la route avant qu’ils ne touchent votre pied. Nous n’avons pas grand-chose à redire et la Bondi est l’un de nos choix de prédilection pour les journées de récupération et les longues courses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *