7 dangers du Stand-up paddle et comment les éviter ?

Danger du paddle : quels sont-ils ?

Le paddle ou le sup est un sport nautique incroyablement amusant. Il peut être aussi relaxant et thérapeutique que bénéfique pour votre santé physique. Tout ce qui est étranger peut présenter un danger potentiel. Ainsi, des erreurs peuvent être commises et pourraient même entraîner la mort. En comprenant comment être un amateur d’eau en toute sécurité. Vous ne serez pas victime d’erreurs de débutant qui pourraient vous blesser ou blesser quelqu’un d’autre.

Le paddle comporte des dangers tels que le fait de ne pas savoir nager correctement. Ou en sortir par mauvais temps ou de faire de la planche dans des eaux rocheuses peu profondes. Le fait de ne pas porter de gilet de sauvetage, de ne pas comprendre l’utilisation de la pagaie ou de ne pas avoir un équipement de taille adéquate sont également des facteurs à prendre en compte.

Le stand-up paddle (SUP en abrégé) a gagné en popularité ces dernières années et est devenu l’un des plus grands sports nautiques au monde. Avec cette popularité croissante, de nombreux pagayeurs inexpérimentés seront sur l’eau. Ainsi, vous voudrez vous éduquer avant cela. Les précautions de sécurité sont nécessaires pour profiter pleinement de votre temps et ne mettre personne en danger, y compris vous-même.

Danger du paddle : les 7 plus grands risques

Tout d’abord, pour ceux qui ne savent pas exactement ce qu’est le paddle. Cherchez une photo sur Google ! Vous avez déjà vu ces gens qui volent sur la plage. Ou qui passent en se tenant debout sur une planche de surf avec une pagaie qui les fait avancer. Le paddle, s’agit en fait de faire du kayak debout ni plus ni moins..

Il est important de tenir compte des règles de sécurité relatives au SUP. Car les autorités maritimes ou fluviales, précisent ce qui est réglementé avec votre embarcations.

Selon la définition qu’ils donnent du terme « navire », le paddle est considéré comme navire lorsque vous nagez ou surfez avec. Cependant, si elle est désignée comme dépassant les pratiques habituelles de  » natation, de surf ou de baignade « , la Garde ne la considère pas comme un navire.

Ce que cela signifie pour vous, c’est que, puisque vous l’utilisez comme un bateau sur lequel vous vous tenez et que vous pagayez, vous devez le traiter avec les mêmes règles maritimes que tout autre bateau traditionnel. D’ailleurs nous conseillons fortement de porter un gilet de sauvetage.


1/ Danger du paddle : ne pas porter de gilet de sauvetage

Il s’agit de la règle la plus importante en matière de paddle. Il est donc impératif de ne pas participer à des sports nautiques sans gilet de sauvetage. Cela vaut aussi bien pour les pagayeurs chevronnés que pour les amateurs. Ils peuvent être légèrement inconfortables, mais ils constituent la mesure préventive la plus simple que vous puissiez prendre pour vous protéger sur l’eau.

Se passer de la protection d’un gilet de sauvetage peut faire la différence entre la vie et la mort. Bien que cela semble dramatique, c’est absolument vrai. Et ce n’est pas pour insulter vos compétences en natation.

Tout comme le port de la ceinture de sécurité, ce n’est pas un gros problème pour la valeur de la récompense. Les statistiques montrent, d’après le rapport annuel des garde-côtes américains, qu’il y a eu 658 décès et 2629 blessures sur l’eau rien qu’en 2017.

La cause des décès étant connue dans ces sports nautiques, 76 % des blessures mortelles sont dues à la noyade et 85 % de ces victimes ne portaient pas de gilet de sauvetage. Effarant non !?

Je ne veux pas vous effrayer avec ces chiffres, mais ils sont réels. Si vous voulez profiter de l’eau de la manière la plus sûre possible. Prenez soin de vous et cela se répercute également sur les autres.

Vous pouvez être le meilleur nageur de tout l’hémisphère nord. Par contre, si vous glissez de la planche en vous cognant la tête contre un rocher. Vous allez tout simplement couler au fond. Peu importe votre niveau de natation

Passons à la solution la plus simple de toute cette liste.

Comment éviter cela : Portez un gilet de sauvetage !

Le port du gilet de sauvetage garantit que vous resterez hors de l’eau. Que vous soyez conscient ou non. C’est un peu démodé mais ce n’est pas vraiment un problème ou une gêne énorme. Surtout quand on parle de votre vie en jeu.

Les gilets de sauvetage sont une précaution facile à mettre en œuvre si nous le faisons tous ensemble. Soyez intelligent et faites-le.


2/ Danger du paddle : ne pas comprendre les conditions météo

Si vous voulez être un roi ou une reine du stand-up paddle. Alors, vous devez être capable de lire les conditions météo à l’extérieur. Ou au minimum de savoir si l’eau est sûre ce jour-là.

Les conditions dangereuses sont une grosse erreur du paddle. Vous devez voir cela comme une erreur de débutant. De nombreux pagayeurs pensent qu’ils sont suffisamment compétents et à l’aise avec les vagues ou les conditions difficiles.

Mais il suffit d’une seule erreur de calcul pour finir écrasé par les rochers et se noyer de manière brutale. Mère nature est plus forte que vous. Elle a coulé des quantités de navires, elle n’a aucun problème à vous emporter aussi.

Que vous pagayez pour vous éloigner des gens ou pour attraper une vague. Les courants et les vents les plus « radicaux » peuvent vous faire courir des risques inutiles. Soyez réaliste quant aux conditions météorologiques du jour et dites-vous qu’il est tout simplement trop dangereux de sortir. Il y aura des jours plus calmes, ce qui rendra la sortie plus agréable de toute façon.

Comment l’éviter :

Si vous essayez de pagayer loin des foules, n’allez pas trop loin. Toute personne novice a tendance à ne pas comprendre où se trouvent les limites les plus sûres. Surtout en tant que débutant, allez-y doucement. Ne sortez pas les jours de vent ou sous la pluie. Prenez le temps de comprendre où se trouvent vos limites et ne vous mettez pas dans une situation de danger que vous n’êtes pas préparé à gérer.

Regardez les informations et restez à l’écoute du temps qu’il fait avant de partir en mer.

Si vous vivez dans une région où il y a beaucoup de rochers sous l’eau. Vous devrez garder cela à l’esprit et essayer de pagayer loin de ces zones.

Un conseil supplémentaire pour les terrains rocheux est de vous entraîner à l’escalade et d’adapter vos muscles à la réaction contre la roche.

Utilisez votre tête et vous ne vous mettrez pas, vous ou d’autres personnes, dans des conditions météorologiques dangereuses. Laissez votre intuition vous guider. À moins que votre intuition soit faible, auquel cas vous devriez peut-être consulter un ami de confiance.


3/ Danger du paddle : ne pas disposer d’un équipement bien ajusté

Il s’agit d’une question importante qui peut sembler sans conséquence. Cependant, un équipement bien adapté peut faire toute la différence pour votre coordination et la réussite de votre aventure en paddle.

Si vous n’avez pas l’équipement adéquat. Ou s’il n’est pas adapté à votre taille et à votre corps. Vous ne passerez pas un moment aussi agréable et facile que vous le pourriez.

Pour trouver la bonne planche, vous devez penser à l’usage personnel que vous en ferez. Ainsi, qu’à la façon dont vous voulez qu’elle se comporte dans l’eau.

Vous devrez prendre en compte le type de coque. Voulez vous une planche solide ou gonflable. Bien sur le poids de la planche, sa longueur sera en fonction de votre taille et de l’épaisseur que vous souhaitez. Beaucoup de femmes préfèrent les planches légères et gonflables. Tandis que les hommes veulent quelque chose de plus dense et stable.

Il faut parfois faire des essais et des erreurs pour voir quel type de planche vous convient le mieux.

Un conseil :Faites quelques sorties en groupe avant d’investir dans votre propre planche. Vous pourrez ainsi voir comment les différentes tailles s’adaptent à votre morphologie et quelle est celle qui offre la meilleure conduite avec le plus de facilité.

Il est fréquent que les gens pensent que le paddle est plus difficile qu’il ne l’est en réalité. Parce qu’ils ne sont pas adaptés à la taille de leur planche (lisez notre guide pour savoir Quel paddle choisir pour débuter ?).

Comment éviter cela :

Parlez à un professionnel lorsque vous prenez un premier cours et faites-vous équiper correctement. Le moniteur peut vous aider à trouver la taille de la planche et de la pagaie qui vous conviennent.

Voici quelques conseils importants concernant la longueur de votre planche :

  • Les planches courtes (moins de 3 mètres) convient parfaitement aux enfants et aux femmes. Elles sont plus faciles à manipuler et à manœuvrer. Elles sont également plus légères et conviennent parfaitement au surf.
  • Les planches moyennes sont idéales pour ceux qui sont doués pour le SUP et d’autres activités de paddle. Comme le SUP Yoga où vous faites des poses de yoga en équilibre sur l’eau. C’est la taille normale et très standard.
  • Les grandes planches sont utilisées par les professionnels et ceux qui veulent aller vite. Plus la planche est longue, plus elle a de la traction sur l’eau et plus elle va vite. Elles sont idéales pour les pagayeurs de longue distance et pour ceux qui font de la planche un véritable sport et non un simple passe-temps.

4/ Danger du paddle : ne pas tenir la pagaie correctement

Cela semble idiot à dire, mais ca fera toute la différence pour que vous puissiez faire du paddle sans douleur. Êtes-vous sûr que vous tenez votre pagaie correctement ? C’est une erreur de débutant. Cependant, il est très facile de se blesser l’épaule ou la colonne si vous ne le faites pas correctement.

Vous le sentirez si vous avez mal manipulé la pagaie ou la rame. Car vous aurez plus de douleur que nécessaire après une session. Si vous ne vous sentez pas à l’aise en surfant, il se peut que vous ne fassiez pas ce qu’il faut.

C’est l’erreur que tout débutant doit corriger pour avoir la moindre chance de pratiquer ce sport sans douleur. En tenant correctement la pagaie. Vous aurez l’impression d’être équilibré et naturel. Ce qui vous permettra d’avoir un coup de pagaie plus doux dans l’eau et de glisser plus facilement à la surface de l’eau.

Comment éviter cela :

Demandez à un professionnel d’évaluer votre technique et voyez s’il peut vous donner des conseils pour rendre la balade plus facile et plus satisfaisante.

La méthode pour tenir correctement votre rame consiste à l’incliner. De manière à ce que la lame soit tournée vers l’extérieur et traverse l’eau de manière fluide. Il doit y avoir suffisamment de pression pour vous propulser vers l’avant sans que vos muscles ne soient trop sollicités. L’angle de la pagaie doit être tel que si vous dessinez un angle de 90° entre le manche et la pale de la pagaie. Vous obtenez un triangle.


5/ Ne pas savoir nager :

Il s’agit d’un élément essentiel pour pouvoir aller sur l’eau et donc pour pouvoir faire du paddle board. Vous devez avoir une compréhension et un niveau de compétence de base pour être sur l’eau et nager confortablement.

Être un nageur compétent pourrait faire la différence entre la vie et la mort pour vous dans les sports sérieux. Cela vous aidera dans ce qu’on appelle  » l’auto sauvetage « . C’est-à-dire que vous pourrez faire du sur-place assez longtemps pour rester à flot. Si vous êtes éjecté de votre planche ou si vous tombez à l’eau.

Comment l’éviter :

Celle-ci est assez directe. Apprenez à nager et sentez-vous à l’aise avec votre niveau de compétence avant d’aborder tout type de sport aquatique. Même s’il s’agit d’une activité amusante et ludique, elle est également sérieuse. Vous voulez vous amuser tout en sachant que vous pouvez vous protéger des éléments.

Les enfants peuvent se sentir à l’aise dans l’eau dès leur plus jeune âge si les parents leur font prendre des leçons très tôt. Même les bébés peuvent suivre des cours de flottaison dans lesquels ils ne nagent pas nécessairement. Mais apprennent simplement à se sentir à l’aise dans l’eau et à rester à flot. Cela leur permet d’intégrer très tôt cette notion dans leur instinct et d’éviter de s’inquiéter de ce danger.

Un conseil important pour apprendre à nager est que vous ne devez pas vous entraîner ou entraîner votre enfant avec des bouées. Un gilet de sauvetage sera important lorsque vous serez dans des conditions réelles d’eau libre. Toutefois, pour la formation et l’apprentissage de la natation, qui se dérouleront dans une piscine avec des professionnels et des maîtres-nageurs qualifiés. Essayez d’apprendre sans flotteur.

En effet, si vous portez ou vous accrochez à un mécanisme de flottaison. Votre corps n’apprendra pas à flotter de lui-même. Vous aurez un faux sentiment de confiance. Qui peut se traduire plus tard par la noyade d’une personne qui pensait être un bon nageur. Mais qui dépendait en fait des flotteurs pour se maintenir hors de l’eau.

Ne laissez pas votre corps s’habituer à la dépendance d’un dispositif de flottaison pendant votre apprentissage. Cela fera toute la différence plus tard. Une fois en haute mer, portez votre gilet de sauvetage par précaution. Mais vous n’en serez pas dépendant pour rester hors de l’eau. Les instincts de votre corps se seront renforcés et vous serez un nageur et un pagayeur plus sûr et plus compétent.


6. Ne pas faire du Paddle en groupe :

Il est déconseillé d’essayer de pratiquer un sport aquatique seul. Vous pensez peut-être que c’est une aventure amusante en solo que de sortir sur l’eau la nuit et d’explorer sur votre planche à pagaie. Mais c’est ainsi que se produisent la plupart des incidents et un nombre tragique de décès. Dus à des personnes qui explorent seules plutôt qu’avec un compagnon ou un groupe.

Malheureusement, c’est une réalité dont nombreuses histoires aux des fins malheureuses comme des gens qui se perdent, se blessent ou se noient sont toutes des choses qui peuvent être évitées si vous êtes un athlète prudent.

Au début, surtout, il ne faut jamais faire du paddle sans surveillance.. Tout comme vous ne voudriez pas vous retrouver dans une piscine ou dans une leçon de natation sans un professionnel qui connaît son métier.

Faire n’importe quel type d’aventure, même dans le sens complètement opposé comme l’escalade. Peut être incroyablement dangereux et c’est ainsi que des personnes disparaissent.

Comment éviter cela :

Partez toujours avec un copain ou un groupe. Ils vous tiendront compagnie pendant vos aventures. De plus, si quelque chose devait arriver à l’un d’entre vous, vous aurez toujours quelqu’un pour vous aider.

Même si vous êtes piégé, ils pourront peut-être aller chercher de l’aide. Ou si votre pied est coincé ou si vous commencez à perdre connaissance. Ils peuvent vous aider et vous tirer hors de l’eau.

Partir avec une équipe ou un grand groupe est toujours amusant. Mais faites attention à ne pas vous surcharger. En effet, vous n’avez pas assez d’espace pour manœuvrer votre propre paddle. Ce qui peut provoquer plus d’accidents inutiles. Veillez donc à ce que chacun ait suffisamment d’espace pour fonctionner et se déplacer rapidement.

Si vous tenez absolument à faire du paddle seul parce que c’est votre moment en solitaire qui est si sacré pour vous. ce qui est compréhensible. Voici ce que vous devez faire. Faites savoir à un ami, un membre de votre famille, un voisin ou toute autre personne où vous allez et quand vous y allez.

Si vous y allez régulièrement, assurez-vous qu’ils connaissent l’endroit exact et les heures auxquelles vous y allez. S’ils n’ont pas votre emploi du temps, vous ne devriez pas vous sentir en sécurité si vous faites du SUP seul.

Ce contact d’urgence est une bonne solution de secours si vous êtes coincé quelque part et que vous disparaissez.


7/ Ne pas être prêt à pagayer en eaux peu profondes :

C’est une question effrayante car les eaux peu profondes présentent de nombreux dangers dans lesquels vous pourriez tomber. Comme les récifs coralliens, la vie marine, les rochers ou même un banc d’huîtres.

Si vous faites du paddle dans une zone où les eaux ne sont pas profondes. Vous devez faire très attention à prendre les précautions nécessaires pour pagayer en toute sécurité. Même si cela signifie pagayer lentement.

Il est arrivé qu’un homme laisse tomber son sup et tombe dans un banc d’huîtres. Ce qui lui a causé des blessures douloureuses. Il y a un risque et tomber dans un récif corallien peut vous trancher le corps plus vite que les dents d’un requin.

Comment éviter cela :

Ayez une bonne connaissance de votre environnement et de ce qui se trouve dans l’eau. Si vous faites du paddle sur un lac artificiel où il y a peu de poissons et où il n’y a que du sable à la base. Cela ne s’applique pas à vous.

Mais si vous pagayez dans l’océan, le long du golfe, dans les Caraïbes ou ailleurs. Il est important de savoir où vous êtes et ce qui se trouve sous la surface.

Même si l’eau semble limpide et sûre. Vous devez être prêt à faire face à tout, y compris à une raie pastenague qui surgit de sous le sable ou à toute autre créature qui pourrait se cacher. Ne pagayez pas dans les endroits peu profonds et évitez les zones rocheuses ou remplies de récifs coralliens près du littoral.


Danger du paddle notre avis :

Le paddle est une façon radicalement amusante de passer un après-midi sur le lac ou l’océan, entouré d’amis et en profitant de ce que la nature a de mieux à offrir. Les erreurs commises par les débutants et les moyens de l\’ éviter doivent être compris par ceux qui sont assez intelligents pour s’éduquer.

Si vous êtes encore en train d’apprendre à manier votre planche et votre équipement. Concentrez-vous sur la sécurité et prenez votre temps. Si vous vous rendez dans des endroits bondés, vous augmentez vos chances de vous blesser, mais aussi de blesser les autres. Commencez petit et vous irez dans des endroits plus grands.

J’espère que ce guide vous a été utile pour devenir un pagayeur et un amateur de sports nautiques plus sûr. Cela peut faire toute la différence entre se blesser ou s’en sortir parce que vous connaissez les étapes à suivre et comment réagir sous pression.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.