8 conseils pour un aménagement de jardin durable

L’aménagement d’un jardin durable offre un refuge non seulement pour vous. Mais aussi pour tout ce qui va des pollinisateurs aux oiseaux chanteurs.

La création d’un sanctuaire extérieur près du porche ou de la terrasse fait partie des projets paysagers les plus gratifiants à réaliser. Les jardins et les arbustes décoratifs ajoutent un attrait visuel et les arbres réduisent considérablement les factures d’énergie futures. Car ils poussent et rafraîchissent la maison et la cour grâce à leur ombre.

Lorsque vous choisissez vos plantes, réduisez les coûts et l’entretien en évitant les plantes exotiques et en achetant des plantes qui poussent localement sans nécessiter d’arrosage, d’engrais et d’entretien coûteux et fastidieux.

huit façons d’aider l’environnement en créant un jardin durable.

1/ Allez au-delà de la pelouse :

Vous pouvez faire beaucoup pour la nature en créant plus qu’une pelouse et quelques arbustes ou une bordure d’allée. Pensez aux habitats tels que !:

  • la couverture végétale au lieu du paillis,
  • les arbustes avec un attrait saisonnier,
  • la nourriture pour réduire les déplacements à l’épicerie
  • les fleurs pour attirer les pollinisateurs,
  • les jardins pluviaux pour filtrer l’eau,
  • et les arbres qui rafraîchissent et abritent les humains et la faune.

2/ Servez un paysage comestible :

Plantez des plantes vivaces, des arbustes et des arbres qui nourrissent votre famille et offrent un paysage comestible attrayant.

Si vous ne souhaitez pas cultiver des aliments pour vous-même. Recherchez des fruits, des noix et des graines faciles à entretenir qui peuvent profiter à la faune, surtout en hiver lorsque la nourriture se fait rare.

Citons par exemple la canneberge en corymbe, le pommetier, le sureau, la groseille, le noisetier et le coreopsis.

3/ Préférez le compost aux produits chimiques :

Renforcez la santé et l’immunité de vos plantes et arbustes grâce à un sol sain riche en nutriments qui peut les aider à lutter contre les parasites et les maladies.

Le lombricompost, créé par les vers qui décomposent les restes de nourriture, contient des hormones de croissance qui rendent les plantes plus fortes et plus résistantes.

Le compost traditionnel aide les plantes à conserver l’humidité entre les pluies et allège le sol pour que les racines puissent s’étendre plus facilement.

4/ Prévoyez un jardin durable pour les pollinisateurs :

Aidez les populations en déclin d’abeilles, de papillons et d’autres pollinisateurs à rebondir en plantant des fleurs qui offrent du nectar et des haltes pour les papillons migrateurs.

Que vous mettiez en place une jardinière de zinnias ou que vous transformiez un grand coin en jardin de prairie. L’ajout de favoris comme l’herbe aux papillons, la mélisse, le lupin, l’étoile flamboyante et les asters peut attirer une foule colorée.

5/ Plongez dans un jardin de pluie :

Réduisez l’érosion et le ruissellement potentiellement dangereux des pelouses en créant un jardin de pluie dans une zone basse de votre jardin.

En installant des plantes tolérantes à l’eau telles que l’asclépiade des marais, les asters et l’étoile flamboyante, votre jardin de pluie peut contenir l’excès d’eau après de gros orages et filtrer les produits chimiques et les engrais qui affectent l’approvisionnement en eau.

6/ Construisez des maisons pour les animaux sauvages :

Une seule chauve-souris peut dévorer 1 000 moustiques par heure. Les oiseaux et les crapauds ont aussi leur part du gâteau, tout en mangeant des limaces et d’autres parasites du jardin.

Encouragez la lutte naturelle contre les parasites en rendant votre jardin plus accueillant avec une maison pour chauve-souris, des cabanes pour oiseaux ou une grotte pour crapauds en immergeant la moitié d’un pot en argile dans un endroit ombragé du sol.

7/ Préservez le bois mort :

Si une partie d’un arbre est morte mais ne risque pas de tomber et de nuire à quoi que ce soit, laissez-la. Les arbres morts, offrent un abri et un habitat à plus de 1 000 espèces. Les bûches et les petits tas de broussailles peuvent également fournir un abri essentiel.

8/ Fournissez une source d’eau :

Les oiseaux et autres animaux ont besoin d’eau pour boire et se baigner. Si vous n’avez pas de jardin pluvial, d’étang ou d’autre source d’eau à proximité. Envisagez un bain d’oiseaux peu profond. Veillez à le vider quotidiennement pour éviter qu’il ne devienne un lieu de reproduction pour les moustiques et nettoyez-le chaque semaine.

Vous pouvez ajouter des unités de dégivrage pour les mois d’hiver et des pompes à énergie solaire qui maintiennent l’eau en mouvement et attirent les oiseaux pendant les mois les plus chauds.

Créez votre jardin respectueux de la vie sauvage avec l’aide d’un paysagiste :

Pour encourager d’autres personnes à envisager un aménagement paysager et un jardinage durable. Vous pouvez toujours demander de l’aide à un professionnel. Celui-ci sera en mesure de vous apporter des propositions adaptées à vos besoins, ainsi qu’à votre budget initial.

SI vous souhaitez un jardin durable, mais que vous habitez dans un appartement. Pas de soucis, des solutions existent pour créer un havre de paix à petite échelle.

Vous pouvez par exemple profiter de votre petite terrasse ou balcon pour planter des légumes dans des jardinières. Vous êtes coincés à l’intérieur? pourquoi ne pas envisager de vous lancer dans la conception d’un jardin mural. Ou encore mieux créer un véritable jardin intérieur avec des meubles décoratifs comme un porte pot de fleurs par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *